Statistiques

En 1980, plus d'un million d'éléphants sillonnaient l'Afrique, à la fin de la décennie, les braconniers pourvoyant à la demande d'ivoire en plein essor , en avaient tué la moitié. Les Etats-Unis, interdirent les importations d'ivoire en Juin 1989.Ces mesures furent prises par: l’Amérique du Nord, l'Europe de l'Ouest et le Japon.

 En Octobre 1989, la convention sur le commerce international des espèces menacées de la faune et de la flore (CITES) approuva une interdiction internationale de tout commerce de l'ivoire, qui prit effet le 18 Janvier 1990. 

Voici les espaces qu'occupaient les éléphants au XXème siècle, et les espaces qu'ils occupent aujourd'hui:

carte-elephants-1.gif

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En Afrique du sud, en 2011, 443 rhinocéros sont morts des suites de l'arrachage sauvages de leurs cornes (contre 333 en 2010). Des chiffres qui incitent les gardiens responsables des parcs, à couper eux-mêmes les cornes.Cette opération est indolore pour l'animal.De plus, le kilo de corne s'écoulerait à plus de 30 000 euros au marcher noir.La demande est forte et vient de chine, où des croyances ancestrales prêtent aux attributs de la corne du rhinocéros des propriétés médicales miraculeuses.

En 2012, 745 rhinocéros sont morts, dont 668 en Afrique du sud, sauvagement mutilés par les braconniers. Leurs cornes sont ensuite revendues en Asie.

L'UICN (union mondiale pour la conservation de la nature) prévient  "On peut craindre que l'espèce commence à décliner d'ici 2 ans",  car en moyenne 2 rhinocéros par jour sont victimes de braconnage. Il reste en Afrique 5 000 rhinocéros noirs et 20 000 rhinocéros blancs.  

La convention de la CITES (convention sur le commerce internationale des espèces de la faune et de la flore sauvages menacées d'extinction) qui se déroulera à Bangkok du 3 au 14 mars 2013, aura pour sujet le trafic d'ivoire (et d'autres espèces comme l'ours polaire) car en 2011, 38 tonnes d'ivoire ont été saisies dans le monde, se qui voudrait dire que 25 000 éléphants auraient été abattus par des braconniers (qui possèdent maintenant des hélicoptères).                               L'ivoire est ensuite acheminé jusqu'en Asie, ou plus précisément en Chine ou la demande est forte et ou l'ivoire coûterait 15 000 euros le kilo !!!!

D'après l'association WWF, le braconnage de rhinocéros a augmenté de 3 000 % entre 2007 et 2011 et chaque année 12 000 éléphants seraient abattus.En février 2012, 600 éléphants ont été massacrés à la mitrailleuse dans la parc Camerounais de Boubandjida. Le parc national de Zakouma, au Tchad compte aujourd'hui 400 éléphants contre 4 000  en 2011, quand aux éléphants sénégalais ils ne seraient plus, aujourd'hui, que  2 ou 10 !!!!!!!!!!

Des braconniers originaires des deux soudans sévissent le long des frontières avec le Tchad et la Centrafique et déciment les troupeaux déléphants. Responsables chaque année du massacre d'1 000 000 d'animaux, et liés au crime international, ils revendent l'ivoire en Asie. Les Etats de la région se sont coordonnés pour déployer une force de 1 000 hommes, militaires et gardes-chasses, dotés de moyens aériens, pour tenter d'en venir à bout. (source Le Point)

Un éléphants d'Afrique est victime de braconnage toutes les 15 minutes. On peut craindre un extinction de l'espace sauvage d'ici 2025. 

 

Juillet 2013: Des pachydermes sont morts après avoir ingérés le cyanure déposé par des braconnioers dans divers points d'eau et sur des blocs de sels à lécher naturels.

Ils ont donc péri dans d'atroces souffrances, tandis qu'un nombre inconnu d'autres prédateurs sont également morts après s'être nourris des carcasses."Le degré de cruauté qui caractérise le massacre de ces éléphants dépasse l'entedement" a condamné Jason Bell directeur du programme Eléphants IFAW. "Ces animaux ainsi que d'innombrables créatures sont morts dans d'effroyables souffrances, tout ça pour leur ivoire !".

Cinq personnes ont été arrêtées, dont deux ont été condamnées à une peine de 15 ans de réclusion assortie de travaux forcés par un tribunal correctionel provincial. Les médias ont commencé à faire état de ces empoisonnements fin juillet après la mort de 100 éléphants. Depuis, pas moins de 350 carcasses ont été recencées à travers le parc national Hwange lors d'observations aériennes réalisées par des chasseurs. Ce parc national, le plus grans du Zimbabwe, abrite une population saisonnière pouvant atteindre 40 000 pachydermes. Il est considéré comme l'une des zones de conservation les plus importantes du continent africain.

Cette hécatombe constitue le plus grand massacre d'éléphants perpétré en afrique australe à ce jour, et l'un des plus important à l'échelle du continent. (source IFAW et BIOaddict.)

La chine fait enfin la guerre au trafic d'ivoire: après des années de repressions, la Chine semble prête à combattre les trafiquants d'ivoire. Devant des dizaines de diplomates et journalistes, les autoritées ont orrganisées et mis en scène le destruction de plus de 6 tonnes de défenses et d'objets sculptés entrés en contrebande  dans le pays et saisi par les douanes.                                                                                                                                                                                           C'est la première fois que les Chinois détruisent de l'ivoire confisqué. Au marché noir, selon la qualité et la taille de l'objet, il se vend entre 800 et 1600 euros le kilo. Lors d'un sommet international sur la protection des éléphants début décembr au Botswana, la République populaire de Chine s'était solennelement engagée à lutter contre le illégal de l'ivoire. En effet, le braconnage des pachydermes est principalement causé par la forte demande de cette matière précieuse en Chine. (source le Figaro magazine)

 

 

 

 

 

                                                                                                                                                                                                

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site